Foire aux questions

Je fais des crises de sciatique, de façon régulière, 1 à 2 fois par an, traitées par antidouleurs et anti-inflammatoires. La pratique de la méthode Mc Kenzie risque-t-elle d’augmenter ou réveiller mes douleurs ?

 

 

Non, bien au contraire !

 

La méthode est basée sur une approche diagnostique mécanique précise et indolore qui détermine votre « préférence directionnelle », c'est-à-dire la direction dans laquelle vous aurez à faire vos exercices.

 

De plus, c’est vous qui pilotez votre séance. Sans risque, donc.

 

 

 
J’ai 57 ans, je ne fais pas de sport, mon médecin me dit que je suis en surpoids et bien que je n’ai aucun problème de santé, je devrais me motiver pour avoir une activité physique régulière. Qu’en pensez-vous ?

 

 

Votre médecin tire la sonnette d’alarme.

 

Vous êtes sédentaire, déconditionné à l’effort et en surpoids. Il est grand temps, en effet, de faire de la prévention cardiaque « primaire » avant que des symptômes n’apparaissent. Une activité physique régulière, type Endurance Training, est tout à fait indiquée dans votre cas.

 

 
Je suis sportive mais lorsque je cours ou saute, j’ai des fuites urinaires. Cela m’arrive aussi si je tousse ou éternue. Puis je continuer à faire des abdominaux « classiques » pour tonifier le ventre ?

 

 

NON ! La pratique des abdo « classiques » (ex : pédalages, ciseaux, relevés de buste, etc.…) provoque une augmentation importante de la pression abdominale accompagnée d’un relâchement du périnée. Ce type d’exercices est donc déconseillé chez les personnes souffrant d’incontinence mais également chez les patients présentant des hernies (inguinales, discales…) ou un prolapsus.

 

Les techniques hypopressives (ex : la gymnastique abdominale hypopressive) doivent être privilégiées dans la pratique sportive de maintien (tonification de la « gaine abdominale ») chez les femmes en général et chez les hommes présentant des déséquilibres posturaux.

 

 
Je viens d’accoucher. A quel moment dois-je commencer la rééducation post-natale ?

 

 

DES QUE POSSIBLE ! Les séances de rééducation post-natale sont avant tout à visée préventive pour éviter des troubles fonctionnels qui pourraient survenir dans le futur en lien avec votre grossesse ou l’accouchement.

 

Venez rapidement chez votre kinésithérapeute spécialisé pour faire un bilan (du dos, du ventre, du périnée). Il évaluera avec vous les risques éventuels et vous informera.

 

Les techniques hypopressives (ex : la gymnastique abdominale hypopressive) sont préconisées pour rétablir rapidement une sangle abdominale tonique. C’est la meilleure prévention. Les exercices seront adaptés en fonction de votre capacité physique (fatigue, allaitement…) et votre disponibilité (garde du bébé, reprise du travail…).

 

Si vous vous plaignez d’un problème particulier (mal au dos ou au bassin, incontinence, relâchement vaginal, cicatrice douloureuse, constipation etc…) le kinésithérapeute effectuera un traitement spécifique.

 

  05 49 01 15 28

Activités

EFS - liens utiles

Espace, Forme et Santé

Espace, Forme et Santé